Pour une expérience de navigation optimale, veuillez utiliser Chrome, Firefox ou Edge

Innovations

Notre agence RAMFER développe la technologie EcoStop

12 mars 2020
Partager sur :

Le lundi 03 février 2020 a eu lieu la sortie d’atelier de la toute première locomotive G2000 équipé du système « EcoStop », pour notre client ESIFER.

Cette technologie, déjà connue dans le secteur de l’automobile sous le nom de « Start & Stop », a été développée et installée par notre agence RAMFER, spécialiste de la maintenance de matériels roulants ferroviaires. Transposée au secteur du ferroviaire, c’est une réelle innovation qui s’inscrit dans notre positionnement de créateur de mobilité durable, à tous les niveaux de l’entreprise.

En effet, les locomotives disposent de moteurs diesel dimensionnés pour être assez puissants pour tracter des charges allant jusqu’à plusieurs milliers de tonnes. Ces locomotives effectuent de nombreux arrêts et fonctionnent entre 35% et 65% du temps en ralenti moteur. Durant ce régime de ralenti, les machines consomment entre 10 et plus de 60 litres par heure, une quantité de carburant qui est loin d’être négligeable.

Le système logique/électronique « EcoStop » développé par RAMFER permet ainsi l’arrêt du moteur diesel principal lors des phases de stationnement ou d’attente de la locomotive permettant ainsi de faire des économies significatives en termes de gasoil et participant ainsi à la préservation de l’environnement. De plus, l’« EcoStop » est une solution intelligente et communicative. Elle génère et envoie des données sur l’état de la locomotive et l’utilisation du dispositif, qui permettent de connaitre le gain de carburant en litres par jours, la consommation totale de la machine, le nombre d’arrêts émis par l’EcoStop mais également l’état de charge des batteries, la température de liquide de refroidissement, la demande d’air des compresseurs et l’information de freinage de la machine.

Cette technologie a de nombreux avantages notamment, écologiques :

  • Economie de carburant de 15% environ
  • Réduction des rejets de CO2
  • Diminution de la pollution sonore
  • Réduction des coûts de maintenance des moteurs diesel et d’autres organes de la machines (transmission, boites, etc.)

Cette technologie existe à l’heure actuelle sur les locomotives Vossloh, GS1206, GS1000 et G2000 et est à l’études sur d’autres modèles. Elle peut être installée sur les machines récentes mais également les modèles plus anciens et est compatible Unité Multiple.